Kurdes de Montpellier en soutien de leurs camarades attaqués par le gouvernement turc


Hollande soutient Erdogan pendant que les combattants kurdes s'opposent à Daesch !




 
Ce vendredi matin, des Kurdes entamant une grève de la faim pour protester contre "les massacres commis au Kurdistan par l'état turc "se sont installés pour deux jours sur la Comédie.


Une douzaine de Kurdes, en asile politique en France depuis de nombreuses années, se sont installés sur la place de la Comédie pour entamer une grève de la faim de deux jours en signe de protestation contre l'état turc et "les massacres au Kurdistan".

Refoulé ce vendredi matin par la police, ils se sont finalement installés près de la fontaine, en face de l'office de tourisme. Mehmet, un gréviste de la faim souligne : "On veut que l'Europe soutienne le peuple Kurde. Nous revendiquons le Kurdistan, notre pays". Et Karem d'ajouter : "Il y aura un jour le Kurdistan. La démocratie va gagner". L'article sur le site de Midi Libre



On aurait pu s’attendre à ce que l’attentat-suicide d’un militant de l’État Islamique causant la mort de 10 personnes en plein milieu du quartier touristique de Sultan Ahmet à Istanbul soit l’événement de la semaine en Turquie... 
Mais cet horrible massacre (le quatrième en 6 mois après ceux de Diyarbakır, Suruç, Ankara), une conséquence de la désastreuse politique extérieure de l’AKP, ne mérita visiblement pas de rester à la Une plus de deux jours, le président Erdogan et son parti-État ayant décidé de déclarer la guerre... aux universitaires signataires d’une pétition revendiquant le retour aux conditions du cessez-le-feu et la reprise des négociations avec le mouvement kurde.
C’est sous le titre de « Nous ne serons pas complices de ce crime » que la pétition organisée à l’initiative des « universitaires pour la paix » a recueilli 1128 signatures d’enseignants-chercheurs et a été rendue publique par une conférence de presse le 11 janvier. Cliquer ici

A lire aussi 



 
Et aussi

Cliquer ici

Notre dossier

NPA 34, NPA