"Même sous terre, je voterai jamais à droite. Quoique je l’aie fait deux fois: Royal et Hollande "...


 Contre la loi El Khomri, le 9 mars...ça se prépare !












Voir ci-dessous

 Grâce et à cause de toi chère Myriam El Khomery...

« Dis donc camarade soleil 
Ne trouves-tu pas que c'est plutôt con 
De donner une journée pareille 
A un patron. »
Le Temps perdu, de Jacques Prévert
                                                   
 Pour Josiane, la mémé rebelle du TGV,

 Et tes «éléments de langage» n’y pourront rien changer. Cumul des mandats ou des fonctions, phobie administrative, évasion fiscale au Luxembourg ou ailleurs, mépris des sans dents, culture à la casse, écoles et hôpitaux publics bradés... Diviser pour mieux se partager le gâteau offert par les électeurs. La liste est de plus en plus longue. Et je m'en contrefous que tu me traites de poujadiste, idiote utile du FN. 
  
Je suis venue te dire que je m'en vais car tu m’en as trop fait. Des adieux à jamais à toi et tes amis de la finance. Tu te souviens des jours heureux et tu pleures tes régions perdues, ton électorat et tes militants quittant par milliers ton navire à la dérive ultralibérale. Ouais, je suis au regret de te dire que je m'en vais. Oui je t'aimais, oui mais à présent, tu me fais plus rêver, ni vibrer. Loin, si loin notre première fois. Mes 19 ans et ta naissance en 69 à Alfortville. Tu venais de renaître avec un nouveau nom. Et une part de moi aussi naissait dans tes bras si accueillants. Que de belles nuits ensemble à refaire le monde. Rêver d'un meilleur avenir pour tous. Prête à construire ce monde nouveau avec toi.

Moi, la fille d’un ouvrier mort à la tâche quand j’avais 17 ans. Et toi, qui avais les mots pour dire nos maux; les miens et ceux des copines réduites à l’état d’esclavage dans cette immense atelier sans chauffage. Nous empaquetions des fringues de grands couturiers.  


On cartonnait en se gelant les ovaires, comme on disait entre collègues. Esclaves mais avec de l’humour, la clope à nos lèvres maquillées même au boulot. Ce rouge à rêves pour les bals du samedi soir. Interlude des corps avant la reprise du lundi à l’aube. Je fais des p’tits cartons, des p’tits cartons… Avec dedans de très beaux vêtements qu’on revoyait dans des magazines à la mode. Jamais dans nos miroirs. Destinés à d’autres corps. Cliquer ici

Illustration par NPA 34 

 La loi El Khomri, quelle connerie...



Il était une fois...
 
Cliquer ici
 La Compagnie Jolie Môme - C'est dans la rue qu'ça s'passe
 
  
A lire aussi



Et aussi 

Surprise feinte du gouvernement…


« Du côté des entreprises, du côté du patronat, je constate que nous ne sommes pas aux objectifs que l’on s’était donnés à travers cet effort de 40 milliards [d’euros] voté par le Parlement qui a été en grande partie engagé », a déclaré Manuel Valls. Évidemment non ! Le taux de chômage a dépassé officiellement les 10,6 % de la population active à la fin de 2015 et a encore augmenté ces trois derniers mois, notamment chez les femmes et les jeunes. 

Il faut être sourd et aveugle à la misère sociale et au désespoir de millions de familles des classes populaires pour sembler s’en émouvoir au détour d’une réunion de travail « avec les partenaires sociaux ». Alors que sous l’effet conjugué du pacte de responsabilité et de la baisse des prix du pétrole, les entreprises françaises devraient retrouver en 2016 un taux de marge équivalent à celui de 2008, avant la crise, le gouvernement sait pourtant pertinemment à quoi ont servi les milliards versés... Cliquer ici