Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

mardi 2 février 2016

Montpellier Métropole. Histoire d'eau...


... une com' imbuvable pour une régie publique qui n'assainit pas ses rapports avec Véolia !


À partir du 1er janvier 2016, du changement [s’est opéré] dans le domaine de l’eau sur toute la métropole de Montpellier. Suite aux votes des élus, une régie publique de la distribution de l’eau [a débuté] dans 13 communes de la métropole et ainsi occasionn[é] une baisse minime de son prix. Côté assainissement en revanche, le changement n’est pas à l’ordre du jour et la multinationale Veolia conserve une bonne partie du butin. Contrats douteux, communication mensongère et impostures électorales, enfilez palmes et tuba, nous voici plongés de le marigot politique local, souvent imbuvable ! […]

Engagement disparu et régie au rabais


Lors de sa promotion en tant que vice-président de la métropole en charge du service public de l’eau et de l’assainissement auprès de Philippe Saurel, René Revol du Parti de Gauche (PG) expliquait ce choix en défendant un programme ambitieux afin de ramener l’eau dans le giron public. Ainsi, peu de temps après sa nomination, l’élu s’est confié au quotidien L’Hérault du jour : «Nous ferons la régie de l’eau dans les 18 mois et dans les 18 mois qui suivent, la régie publique d’assainissement», avait-il indiqué le 12 mai 2014. Face à Midi Libre le 30 avril 2015 , l’élu se fait déjà un peu moins précis : «Nous affirmons une volonté de faire passer l’assainissement en régie publique dans un délai raisonnable, durant le mandat». Le 9 mai 2015, René Revol confirme en informant L’Indépendant que le passage en régie de l’assainissement «est prévue à moyen terme». Le 19 mai le maire de Grabels renie un peu plus son engagement en annonçant à Midi Libre : «Nous n’avons pas les moyens de réaliser dès maintenant une régie pour l’assainissement» […] 

Veolia l’insubmersible ! 

Le moins qu’on puisse dire c’est que le choix des prestataires pour les contrats d’assainissement de la métropole de Montpellier a fait couler beaucoup d’encre. Très vite un soupçon de favoritisme à l’égard de Veolia s’est installé dans la capitale héraultaise. Les premiers à monter au créneau ont été les concurrents directs de Veolia pour l’obtention de ces contrats, mais également certains élus sceptiques et la presse nationale. Sur les trois parts correspondantes à l’assainissement, deux lots seront finalement accordés à Véolia pour la modique somme de 110 millions d’euros sur 7 ans à compter du 1er janvier 2015. Petits problèmes, la multinationale en question en était déjà l’exploitante majoritaire et était au cœur de plusieurs critiques concernant ses méthodes de gestion. De plus, elle présentait les candidatures les plus onéreuses ! L'intégralité de l'article

 Illustrations par NPA 34


A lire aussi


Et aussi



 Le mariage de la carpe pégiste et du lapin vallsiste ... copains comme cochons !

NPA 34, NPA