Montpellier Urgence et mobilisation


A l'appel de l'Assemblée Générale contre l'état d'urgence : Ils / elles ont bravé et en musique, l'alerte orange et la pluie battante sur Montpellier samedi pour venir dans le cadre de la lutte contre l'état d'urgence, dénoncer la déchéance de nationalité. Décision inique, dont la seule efficacité est de toujours plus diviser les classes populaires en instrumentalisant les émotions et les peurs suscitées légitimement par les attentats. Et qui ne fait que renforcer les bas instincts identitaires, nationalistes et racistes, que banaliser et infuser dans la société les idées d'extrême droite.
Certes, les comparaisons sont toujours hasardeuses, mais rappelons-nous...
Octobre 1961 - sur fond de guerre d'Algérie - état d'urgence et couvre feu pour les Français Algériens ou Français musulmans (comme on disait à l'époque).
17 Octobre 1961... tout bascule, une manifestation interdite, une répression débridée, sauvage exercée par les forces de police à l'encontre de manifestants venus en famille soutenir l'indépendance de l'Algérie. Des centaines de morts. Des corps jetés à la Seine.
Cela ne doit jamais se reproduire !
Non à la déchéance de nationalité (ou alors déchéance pour tout le monde) - Non a l'état d'urgence
(correspondant NPA34)
Voir ci-dessous l'article sur cette mobilisation paru dans Midi-Libre du 28/02/2016