À Lodève, abrogation de la loi d'urgences...


Dernière minute.
Appel à une Nuit Debout à Lodève.
Dans le cadre de l’événement « Nuit Debout », venez faire entendre votre voix, dans un lieu où chacun à droit à la parole.
Tout le monde sera le bienvenu !
Que vous soyez lycéens, étudiants, travailleurs, chômeurs, retraités,...
Pour débattre tous ensemble autour de sujets importants comme la démocratie, la citoyenneté, l'éducation, l'agriculture, l’écologie, l'environnement, les médias (également nouveaux médias), le travail, la loi El Khomri,...
Nous invitons également tous les artistes de tout âge et niveau, de tous styles et de tous arts confondus, à venir s’exprimer.

Rendez-vous MARDI 12 AVRIL à 18:30 à la gare routière de Lodève.

La "rentabilisation" des services de santé
se fait toujours au détriment de la population.
Ce qui se passe à Lodève en est la parfaite illustration.
Vous trouverez toutes les explications dans le texte de la pétition lancée par l'Union Locale CGT Clermont-l'Hérault-Lodève reproduit ci-dessous. Ne manquez pas de signer la pétition ICI.
sos urgence lodévoise

Fin septembre 2015, l'autorité de santé a fait voter la suppression de 2 services d’urgence héraultais.
Le service des urgences de l’hôpital de Lodève est menacé !
Sans urgences depuis le désengagement unilatéral du groupe Oc Santé en 2008, les 15000 habitants du secteur sont considérés comme des citoyens de seconde zone par les autorités sanitaires.
Les engagements présidentiels prévoient qu’aucun citoyen ne soit à plus de 30 minutes d’un service d’urgence.
Les besoins sont là et l’hôpital de Lodève a des atouts tels que son service d’imagerie.
L’actuelle permanence des soins (CAPS) accueille plus de 8000 patients par an en dépit d’un service médical qui doit être amélioré.
Clermont-L’hérault et Lodève ce sont près de 40000 habitants et le secteur est en plein essor.
La CGT travaille sur un projet alternatif qui permettrait le développement de l’hôpital et la satisfaction des besoins de la population.
Le développement de la chirurgie ambulatoire rend possible la création d’un bloc opératoire à Lodève pour des interventions programmées ne nécessitant pas une hospitalisation de plus de quelques heures.
En s’adossant sur le Centre d'accueil et de permanence de soins, il serait alors possible d’avoir un véritable service d’urgence en capacité d’accueillir, de sauver, de donner les premiers soins et d’orienter si nécessaire, les patients vers les hôpitaux de Montpellier ou de Béziers.
Pour la CGT, les réponses pour un véritable outil de santé à Lodève, gratuit, efficace et ouvert à tous, ne pourront jamais être liées aux finances !
La vie, La santé, ça n'a pas de prix !
Les signataires sollicitent les autorités de l’hôpital et les élus responsables pour mettre à disposition des citoyens et des citoyennes du territoire un véritable service de santé à l’hôpital de Lodève.
npa34