Montpellier. Un petit espace de verdure, une si belle cause !


 La ZAD de Las Rébès : Zone d’Activité Autogérée Démocratique et Zone A Défendre

Correspondance NPA 34


Le froid n’a pas freiné l’esprit festif et de solidarité en ce dimanche  1er mai sur la colline de Las Rébès. Une centaine de personnes sont venues à la fête organisée par le collectif de soutien : habitants du quartier, adultes et enfants, occupants de la ZAD, militants du mouvement « Nuit Debout », associatifs, syndicalistes, politiques, qui ont prolongé la manifestation du matin, ou encore personnes curieuses de connaître ce lieu.

Pique-nique, musiques, chants, danse, l’ambiance était au partage et au plaisir de se retrouver là, ensemble, sur ce bout de terre, où l’on a tout de même arrêté les pelleteuses pour les empêcher de commencer les travaux il y a un mois.

Sur cet hectare de terrain, petit espace de verdure dans un quartier de logements sociaux, la vie s’est organisée depuis la décision de créer la ZAD il y a deux semaines : des tentes, une cuisine, une yourte, sans oublier les toilettes sèches, le coin du compost et du tri des déchets.

Les règles de vie, décidées collectivement, assurent le fonctionnement et la sérénité du lieu (prise en charge des tâches, ateliers, heures d’ouverture, sécurité).

Des habitants du quartier ont amené ces derniers jours du tajine et du thé. Les enfants, en vacances ces deux dernières semaines, sont venus jouer, accompagnés de leurs parents, à l’invitation d’animateurs bénévoles présents sur la ZAD.

Pour la rentrée, on prévoit du soutien scolaire, un café des parents, les initiatives ne manquent pas.

Et on reste en contact pour se retrouver ici et résister en cas de menace d’expulsion.

Anne