Euro 2016. Propagande, détournements d'argent public vers le privé, tentative de brider l'expression politique...


... taclons la Loi "Travail" et mettons un carton rouge à Hollande, Valls, Macron, etc. !


 Par Quel Sport ?  

Alors que l’Empire-football, modèle inégalé du sport-business abondé par les sommes exorbitantes versées par les chaînes de télévision, les sponsors et les « partenaires officiels », est en phase de croissance maffieuse, la France accueille à grands frais, du 10 juin au 10 juillet prochains le produit commercial phare de l’UEFA : l’Euro 2016. La droite en avait rêvé et c’est aujourd’hui la gauche gouvernementale, alliée du patronat et supportrice du libéralisme, qui le réalise. Le président Hollande qui nage dans le bonheur foot et tout le gouvernement Valls aux abois avant les prochaines élections présidentielles, veulent faire de l’Euro une « cause nationale ». 

Ils appellent même à une « mobilisation générale » pour que cette compétition de mercenaires du crampon payés 1000 fois le smic soit « une grande fête nationale » destinée à « accroître l’enthousiasme général ». La France, essorée par les crises financières et économiques, durement frappée par des plans d’austérité drastique, livrée en proie aux politiques successives de casse du service public, de diminution des salaires et des niveaux de retraites, de licenciements massifs et de destruction des protections sociales, est ainsi sommée de « retrouver le moral » en devenant la structure d’accueil et de développement du business footballistique, et en sombrant dans le chauvinisme supportériste. Cliquer ici

Quel Sport ?, n° 30/31, 190 pages, illustré, 14 €

LE FOOTBALL, UNE SERVITUDE VOLONTAIRE

MANUEL DE RESISTANCE A LA MASSIFICATION
Cliquer ici



Audio


 A lire aussi
  

 Le championnat d’Europe de football, qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet, échappera-t-il aux scandales qui accompagnent régulièrement le coût pharaonique des nouveaux stades, comme en Grèce pour les JO de 2004, ou au Brésil pour la coupe du monde 2014 ? Pour la construction et la rénovation des stades de l’Euro 2016, les collectivités françaises ont une nouvelle fois mis la main au portefeuille. Bien souvent à travers des partenariats publics-privé engageant les finances publiques pour plusieurs décennies, pour le plus grand bénéfice des concessionnaires des stades, les grands groupes du BTP. Enquête sur des opérations coûteuses et risquées, en partenariat avec le mensuel Alternatives économiques. Cliquer ici


L’Euro 2016 de football commence ce soir et ce sera la fête pour les trois sponsors principaux de l’événement. Des équipementiers sportifs qui imposent des salaires de misères aux travailleurs de leurs fournisseurs asiatiques. C’est ce que révèle le collectif Éthique sur l’étiquette.
Avant le début de l’Euro 2016, dont le coup d’envoi est donné ce soir, les marques d’articles de sport se sont affairées et ont préparé assidûment leur stratégie marketing. Un tel rendez-vous sportif est une aubaine pour leur visibilité et les ventes de leurs produits. Et leurs dépenses de marketing occupent une part importante dans leur budget, au détriment des salaires des petites mains qui fabriquent en Asie leurs produits. Cliquer ici



Et aussi 
 

 Dans la catégorie « bien se comporter au sein et aux abords des stades », la Place Beauvau recommande de « ne pas tenir de propos politiques, idéologiques, injurieux, racistes ou xénophobes. » […]
  
Et à la CGT, en pointe dans la contestation de la loi :

« Ces consignes remettent en cause le fondement de la démocratie, la liberté d’expression. En mettant sur le même plan propos diffamatoires, racistes ou xénophobes – qui relèvent de l’infraction pénale – et propos politiques et idéologiques – qui fondent les libertés constitutionnelles et le débat démocratique – elles génèrent un scandaleux mélange des genres. Notons au passage que le ministère de l’intérieur s’inquiète davantage des propos politiques que du sexisme et de l’homophobie, oubliés de ces consignes alors qu’ils sont malheureusement bien présents dans les stades. » Cliquer ici
Sur le même sujet sur Mediapart et sur L'Humanité


 ..................
 
 La pure logique sportive a été rattrapée par le prisme de l’identité, qui s’impose comme grille d’analyse générale et exclusive de la société. Cliquer ici

.......................


Et encore



 
NPA 34, NPA