Après l'Euro de foot, le Tour de France, voilà les JO...


Le sport ne serait-ce pas de le penser hors des sentiers balisés?

 Extrait : Messi, le quadruple ballon d’or, vient d’être condamné par la justice à 21 mois de prison pour fraude fiscale (4,16 millions d’euros détournés ; AFP, 7 juillet 2016). Neymar, l’idole des tripoteurs de balle, a été mis en examen car il aurait omis de déclarer aux autorités brésiliennes la bagatelle de 14 millions d’euros entre 2011 et 2013 (AFP, 2 février 2016). Karim Benzema, déjà mis en examen dans l’affaire Zahia et celle de la sextape, a été entendu par la justice dans une « affaire de blanchiment en bande organisée visant une société dont il est actionnaire » (le Monde, 18 mars 2016). Voilà le rêve capitaliste que diffuse à longueur de temps la machine à cash du football !

J’ajoute que tous ces « bandits manchots » ne produisent rien, ne servent objectivement à rien, leur disparition (éminemment souhaitable) ne provoquerait aucune pénurie, aucun manque, aucune carence dans la reproduction sociale (à la différence des ouvriers, des paysans, des pêcheurs, des médecins ou des chercheurs). Ils ne rendent aucun service à la collectivité (comme le font les chirurgiens, les instituteurs, les infirmières, les cantonniers, etc.). Leur seul rôle est d’abrutir les supporters ordinaires et d’exciter les groupes ultras, d’offrir des dérivatifs illusoires et des identifications factices au bon populo, mais aussi aux piètres penseurs shootés à l’opium sportif, de remplir les rubriques spécialisés des gazettes sportives et d’enrichir les sponsors, annonceurs et propriétaires des clubs... Cliquer ici

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sur les Jeux de Rio de Janeiro



 
  

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 La critique du sport


 Il enseigne l’EPS dans un lycée mais il n’a pas de sifflet, pas de chrono autour du cou et ne porte jamais de survêtement. Pire, il consacre sa vie à combattre le sport... Cliquer ici
  
  
  

  

Le SNEP (Syndicat  National de l'Education Physique) pas d'accord avec Fabien Ollier

 

Humiliation et EPS : le site Rue89 joue à la « presse people » - Le SNEP

 

Dans Le plus beau but était une passe (Climats, 160 pages, 15 euros), le philosophe Jean-Claude Michéa défend l’essence populaire du football contre sa « dénaturation » marchande, mais également contre la façon usuelle qu’on eut les intellectuels de le considérer comme un opium du peuple. Cliquer ici


A lire aussi

A écouter 

 Cliquer ici

Sur ce blog du NPA 34 nous avions mis en ligne en 2012 cette page

Tout récemment...