Le syndicalisme à l'heure du mouvement contre la Loi "Travail"


Les ruptures et les continuités syndicales dans la mobilisation : en débat à l'Université d'été du NPA

 Pour ce qui concerne, à proprement parler, le mouvement contre la Loi "Travail", aller à 24:45

 Avec Sophie Béroud, maître de conférences en science politique. 


Cette vidéo (cliquer ici) est suivie de deux autres vidéos du débat avec la salle et des interventions de la tribune. Cliquer ici et ici
  
Vidéo Université d'été du NPA : Différentes expériences dans les mobilisations contre la loi travail

 

Tiré de la dernière Lettre d'Information NPA 34

Loi Travail : retour sur la symbiose entre un journaliste de BFM-TV et un syndicaliste policier (Acrimed)


Les mois précédant l’été avaient réchauffé l’atmosphère, avec la grande mobilisation contre la loi travail. La grève du 15 septembre était dans les tuyaux pour tenter de remobiliser et de gagner. Mais, quand le monde du travail menace la classe dominante, celle-ci n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour contre-attaquer, dans un déluge de racisme et de répression.

L’attentat de Nice a été le début d’une offensive idéologique comme le gouvernement nous y a habitué depuis ceux effectués contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher il y a un an et demi. Ces attaques meurtrières, qui sont un symptôme de la décomposition du monde, de la violence atroce du capitalisme, sont utilisées pour construire un arsenal répressif et raciste sans précédent. L’attentat de Nice que Daesh a revendiqué permet de construire l’idée qu’il existerait un ennemi commun à toute la population, « l’islamisme ». Un terme qui tente de gommer les différences fondamentales qui existent entre l’islam, l’intégrisme et le terrorisme. Un terme qui tente de faire un amalgame entre les femmes qui se baignent en burkini et les militaires de Daesh. Cliquer ici


 A lire aussi



 Et aussi




 NPA 34, NPA