"Le label «communauté musulmane» ne correspond à nulle catégorie sociale homogène ou à un quelconque bloc monolithique"


Louis Aliot se voile la tête et porte des signes religieux ostentatoires dans l'espace public. Tout va bien pour lui. En revanche pour certaines femmes sur la plage...

24 août

LE PLUS. Arrêtés anti-burkini, femmes voilées verbalisées... L'été, en France, a été rythmé par d'incessantes polémiques. La France a-t-elle un problème avec l'islam…
leplus.nouvelobs.com|Par Shlomo Sand

Osez le féminisme condamne les arrêtés anti-burkinis

Commentaire lu sur FB 
 
Visiblement, il y a signe ostensible et signe ostensible ! Il y a interdiction de masquer son visage dans l'espace public mais pas pour tout le monde !
Que fait la police ? Elle ne leur demande pas de retirer leurs voile ?
Ah mais oui ! Suis-je bête : 1. ce sont des hommes; 2. ils ne portent pas de burkini. Donc, la tenue de cette procession est compatible avec les valeurs de la République française et la laïcité !
Logique gouvernementale !
Cliquer ici


Repris du site antiraciste Memorial 98 au sujet de la nouvelle polémique sur le burkini.
lepressoir-info.org


3 vidéos à voir sur Les Musulmans de France, documentaires diffusés en 2009

MUSULMANS DE FRANCE: Episode 1: Indigènes 1904-1945MUSULMANS DE FRANCE: Episode 2: Immigrés 1945-1981
MUSULMANS DE FRANCE: Episode 3: Français : 1981-2009 


La traque...


Pas de burkini ? Tant pis, le "voile" fait l'affaire pour les islamophobes-sur-plage !  

Siam, verbalisée sur une plage de Cannes pour port d'un simple voile (NouvelObs) 

Venez si vous voulez, mais soyez discrets ! 

 Un processus de sécularisation est à l’œuvre parmi les musulmans de France… 

22 août :  La communauté musulmane n’existe pas (tribune dans Libération)

17 août : Les féministes et la flambée d'islamophobie



L'interpellation de Christine Delphy

Cette page est mise à jour régulièrement


L’attitude française majoritaire à l’égard du « hijab », c’est-à-dire du foulard porté par certaines femmes musulmanes, est incompréhensible pour le reste de la planète. Pas seulement incompréhensible : elle est répréhensible. C’est ce qu’explique Christine Delphy dans une tribune publiée dans The Guardian. Nous publions ici la traduction en français du texte original.

[…] Comme Saïd Bouamama l’a écrit en 2004, la version française de l’islamophobie n’est ni plus ni moins qu’une façon de rendre un racisme classique respectable. Que des féministes aident et encouragent une telle série de mesures racistes qui sont à la fois ouvertes et illégales, c’est plus qu’inquiétant. Les féministes devraient comprendre que les femmes portant le foulard partagent avec les autres l’oppression patriarcale, avec en plus le handicap de la discrimination raciste. 

Elles devraient comprendre que ces femmes, portant le foulard ou non, aient envie de développer leur propre féminisme, en partant de leur propre situation, et que ce féminisme prendra forcément en compte leur culture islamique d’origine. Les féministes blanches contribuent à aggraver l’une des pires coupures de la société française, alors qu’il est urgent de la réparer. Cliquer ici

Par Serge Quadruppani.  Comme il est de rigueur depuis quelques années, le racisme post-moderne, celui qui se pare des vertus du féminisme (un féminisme tout à coup promu par des gens qui refusaient naguère aux femmes le droit d'avorter) et de la laïcité (késaco?), ce racisme post-moderne a fourni un langage adéquat à l'expression d'une énième version de ratonnade symbolique. Extension aux plages du domaine de la haine. On peut accoler bien des signes à ces tenues de bain islamistes concoctées par de très modernes multinationales du tissu, dont certains sont effectivement d'un obscurantisme très détestable mais on peut aussi remarquer que cette manière de vouloir effacer le corps de la femme ne fait qu'attirer les regards sur lui, au milieu de ces kilomètres carrées de peaux bronzées à l'aide des produits des multinationales du cosmétiques, marqués de tatouages grégaires par la colonisation des imaginaires, imprégnés de tant de marqueurs sociaux qu'on ne voit plus qu'un uniforme tas. On aurait pu juger que cette exhibition du refus de l'exhibitionnisme était porteuse d'effets contradictoires et laisser à l'initiative individuelle le soin de rejeter ou d'intégrer les burkineuses dans la communauté plagiste comme il se fait chaque jour, par le regard, l'expression faciale ou les réflexions à mi-voix, quand surgissent des corps non-conformes, trop gros, trop maigres, trop dévêtus ou pas assez. Bien sûr, c'était trop demander à la passion française pour les débats débiles. C'était trop demander à des élus locaux en quête de leur quart d'heure de célébrité et comme on peut toujours compter sur ces zozos pour battre des records d'imbécilité criminelle, ils ont carrément associé le burkini avec le terrorisme. Cliquer ici

Les féministes en France se sont emparées de la laïcité au nom de la défense des droits des femmes, face à une morale catholique encore très normative. La même logique d'émancipation a conduit une partie d'entre elles à s'opposer fermement au voile islamique -- reproduisant, paradoxalement, un regard paternaliste pour imposer aux femmes la voie de leur émancipation. Mais il existe un féminisme musulman, tout comme il existe un féminisme qui se manifeste dans toutes les religions, que ce soit chez les protestants avec le Mouvement Jeunes Femmes qui avait été précurseur du planning familial, le Comité de la jupe chez les catholiques, divers mouvements chez les juifs... Cliquer ici



17 at

La presse étrangère exprime la stupéfaction des pays anglo-saxons (Huffington post) devant les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur des plages françaises. Ainsi côtoyant des plages de nudistes (mais là ce n’est pas du repli identitaire et de l’entre soi communautariste !), les plages républicaines et laïques prétendent interdire à des citoyen-nes de se baigner en burkini, les mêmes n’osant par "pudeur" sans doute rappeler que les femmes juives orthodoxes portent exactement les mêmes tenues "tsnouot" modestes, souvent dans des plages "communautaires". Tant il est évident que ce n’est pas la tenue qui est visée mais celles qui la portent parce qu’elles sont musulmanes. Cliquer ici

 Sur FB...

Se baigner en burkini, non. Allaiter en public, non.Travailler avec un voile, non. Travailler avec décolleté, non. Toucher le même salaire qu'un homme, non. Sortir seules et sans avoir peur, non..

En revanche, apparaître à moitié nue pour faire la pub d'une voiture que tu ne vas pas conduire, oui. Apparaître à moitié nue pour la promo d'un parfum que tu ne vas pas utiliser, oui. Apparaître à moitié nue pour vendre un détergent que toi seulement tu vas utiliser, oui.

Libre et démocratique Europe, c'est comme cela, je crois, qu'on l'appelle. Où tu auras des droits et on te les respectera ! Elle est bien bonne !
Mes chéries, avec ou sans voile, en bikini ou en burkuni, nous sommes pareillement victimes.

Et c'est que la liberté ce n'est pas la quantité de chair que nous découvrons ou que nous cachons. La liberté c'est décider, NOUS, quels vêtements nous voulons mettre et décider, NOUS, devant qui nous voulons les enlever.

Décider, nous, quand sortir et quand arriver. Décider, nous, simplement décider.

Notre dossier

Les "salafistes de la laïcité", une menace pour la laïcité et les musulman-es et...... des fauteurs de division politique et sociale au profit des possédants !
[…] Les laïcistes contemporains ne sont pas fidèles à l’esprit de la loi de 1905, contrairement à ce qu’ils prétendent. Ils sont en réalité des salafistes de la laïcité, des fondamentalistes, en ce sens qu’ils veulent revenir à son âge d’or supposé, qui n’existe que dans leur imagination. 

Pour le sociologue de la laïcité Jean Baubérot, se focaliser sur le burkini risque d’accentuer un sentiment d’exclusion. Jean Baubérot, fondateur de la sociologie de la laïcité, qui s’était prononcé contre l’interdiction du voile à l’école en 2003, prône une laïcité non stigmatisante.

[…] Les pays anglo-saxons ont une culture de la diversité, cultuelle et culturelle, plus forte. C’est Voltaire qui a écrit : «Un Anglais, comme homme libre, va au ciel par le chemin qui lui plaît.» En France, une mentalité «catholique et français toujours» perdure, une mentalité de l’unité. On parle encore de «la France une et indivisible» alors que, depuis la Constitution de 1946, «une» a été enlevé au profit de «indivisible, laïque, démocratique et sociale», et ça n’est pas pour rien ! Or, culturellement, on a l’impression que ça n’a jamais été intégré, et «démocratique et sociale», on l’entend peu. C’est une conception de l’unité assez uniforme qui prédomine, peu inclusive de la diversité. Résultat, on ne sait plus séparer ce qui peut être dangereux de ce qui peut choquer mais peut être accepté par la démocratie. On ne met pas la frontière au bon endroit. Cliquer ici


  
 Entre grotesque et inadmissible. Echappant à l'interdiction car ne pénétrant pas intégralement dans l'eau ? A moins que parce que catholique ? Mais quid de la libération des femmes ?
 

 C'est l'Assomption, la rue appartient aux cathos, les laïcistes ne s'indignent ni ne se mobilisent ... Trop occupé-es à faire de la traque sélective sur les plages...

« FERVEUR POUR L’ASSOMPTION », titre BFMTV. « Une journée du 15 août placée sous le signe du recueillement pour les catholiques, indique le présentateur. A Paris, la procession est en train de s’achever. » « Après une marche de près de deux heures », précise l’envoyé spécial. A l’image, des prêtres parés de leurs vêtements sacerdotaux, dont l’un enfume les passants avec un encensoir, occupent l’espace public pour réciter leurs prières de rue. Cliquer ici


 Femmes, un sujet (objet ?) à soumettre à injonctions...


Soumettre à mesure, à évaluation, la tenue de femmes, un passé dépassé ?






Cliquer ici

Elle a tardé à sortir de sa tanière, les autres "laïques-républicains, etc." parlaient pour elle...

Cliquer ici

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce qui s’est vraiment passé en Corse : des musulmans lynchés sous le
regard impassible des gendarmes
http://www.anti-k.org/2016/08/17/ce-qui-sest-vraiment-passe-en-corse-des-musulmans-lynches-sous-le-regard-impassible-des-gendarmes/


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 


 Autre reproche fréquent, le port du burkini "exprime la soumission de la femme". Interrogée par L’Obs, la chercheuse féministe Judith Butler s’oppose à ce monolithisme. "Le voile peut certes être un signe de soumission, mais c'est aussi un signe d'appartenance à une famille, à une religion, à un pays d'origine, à une communauté. Contraindre une femme à ôter le voile, c'est l'obliger à se couper de ses attaches, à se déraciner. Certes, on peut juger que s'arracher à son milieu d'origine est une bonne chose, mais ce n'est pas à l'Etat d'en faire une norme obligatoire." Cliquer ici
 
Plusieurs notions ressortent dans l’arrêté, notamment le respect de la laïcité et la prévention des troubles à l’ordre public. 

La laïcité est invoquée en référence à la Constitution de 1958 et à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC). L’article 10 de la DDHC précise que « nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ». La Constitution garantit par ailleurs le respect des croyances tandis que la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905 instaure la notion de culte et de respect de celui-ci. 

Interpellé sur l’affaire de Cannes par Feïza Ben Mohamed, porte-parole et secrétaire générale de la Fédération des musulmans du Sud (FMS), l’Observatoire de la laïcité a rappelé sur Twitter que la laïcité ne peut servir de base à des restrictions vestimentaires. Cliquer ici



L'étrange laïcité d'Aurélie 

Bernard Lazare (1865-1903), critique littéraire et journaliste, juif et proche de l'anarchisme, ayant fait éclater l'affaire Dreyfus, réagissait ainsi à la fureur anti-religieuse d'Emile Combes : "On ne peut pas embêter des hommes parce qu'ils font leur prière". Ça marche aussi pour les femmes. 

Cliquer ici
 
A lire aussi


Hors sujet ?

 

NPA 34, NPA