Montpellier. Jules, libéré, met les poings sur les i...


La tentative de casser un militant engagé contre la loi "travail" et son monde et de discréditer ce mouvement a échoué : nous avons repris notre travail de commissions et préparons l'AG de samedi ! La lutte reprend, la lutte continue !


31 août : Avec le militant anarchiste condamné à deux mois ferme pour avoir menacé de mort un flic

Samedi 27 août à 18 h 00 Assemblée Générale Populaire
Nuit Debout
(place de la Comédie)




Après six semaines d’incarcération à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, me voici libre ! Merci pour vos nombreuses lettres de soutien et pour être venu enflammer la prison lors des rassemblements organisés par l’Assemblée générale contre l’état d’urgence, la seule instance souveraine de Montpellier concernant les affaires de répression d’Etat. Merci également au NPA, à BDS, à Ensemble, au Parti de Gauche et à Nuit Debout pour leur témoignage de solidarité. 

Que s’est-il passé ? Depuis plusieurs mois, je lutte activement sur Montpellier contre la loi travail et son monde, et comme tant d’autres militants à travers la France, j’ai pu constater la détermination de la police et de la justice pour faire taire les révolutionnaires. 

Deux anecdotes parmi tant d’autres qui me sont arrivés quelques semaines avant l’incarcération: des policiers de la BAC qui s’arrêtent à mon niveau en voiture pour me prévenir que « bientôt, [ils] s’occuperont de mon cas », ou bien un contrôle sur les quais du tramway qui se finit en garde à vue par la simple volonté d’un flic m’ayant reconnu et passant par là, parce que « les connards de gauchistes de ce genre, y’a pas besoin de raison pour les enfermer ». Cliquer ici

Cliquer ici

A lire aussi

Avec Fadela, notre détermination est intacte !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, notre camarade du NPA 13 Fadela a été pour la deuxième fois convoquée et placée en garde à vue afin d’être déférée devant un tribunal pour « injures » envers Cazeneuve et rébellion contre les flics. Elle sera jugée le 31 août.Que lui reproche-t-on ? D’avoir tout simplement participé au comité d’accueil unitaire organisé contre la venue de Bernard Cazeneuve le 4 juillet dernier, au moment de la mobilisation contre la loi travail. Avec de nombreux autres militantEs du mouvement social, Fadela avait déjà été interpellée ce jour-là pour avoir scandé « P comme pourris, S comme Salauds, à bas le Parti socialo ! » Cliquer ici

A Avignon comme ailleurs le PS cherche a criminaliser le mouvement social.
Les vacances auront été de courte durée. Deux militants du NPA sont convoqués a la sûreté générale. Le premier copain s'est vu notifier une assignation a comparaitre pour outrage sur l'ensemble des forces de l'ordre. Son procès aura lieu le 10 novembre 2016. Cette poursuite émane du procureur directement qui semble prêt a poursuivre un maximum de militants. Quand on vous parle d'indépendance de la justice. On peut clairement se questionner sur cette démarche. Le second copain a reçu une convocation pour le 23 aout pour violence volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique, à savoir la députée Michelle Fournier Armand, lors d'un rassemblement syndical devant sa permanence début mai. Cliquer ici


Et encore 1


Et encore 2


  

Et encore 3


 

NPA 34, NPA