Education Nationale. Comme d'hab une "rentrée techniquement réussie"...


 ... qui est une rentrée pédagogiquement, éducativement ratée ! Qui appelle donc une mobilisation d'ampleur !












Manifestation 16h30 Place de la Comédie (Montpellier).
 
 
31 août 2016


 

La Marseillaise 1er septembre 2016 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Une quarantaine d'animateurs municipaux ont répondu à l'appel de quatre syndicats - UNSA, CFTC, CFDT, et le soutien local de la CGT - en manifestant ce lundi midi devant l'hôtel de ville pour dire "non à la casse des conditions de travail pour l'accueil en périscolaire". Une délégation a été reçue par Abdi El Kandoussi, conseiller municipal délégué au personnel. Ils dénoncent la baisse du taux d'encadrement : 1 adulte pour 14 enfants en maternelle et 1 pour 18 en primaire.

Selon la Ville, ce lundi soir, accueil du soir et TAP seront fermés dans 26 écoles.  Cliquer ici

Nicolas travaille depuis 6 ans dans l’animation périscolaire de deux écoles élémentaires à Illkirch-Graffenstaden, au sud de Strasbourg, mais aussi pour des associations et des centres de loisirs. Il jongle entre l’accueil périscolaire, les colonies de vacances, les centres de loisirs et les formations BAFA… Il alterne CDD, contrats de vacataire et périodes de chômage :

« Nous vivons un vrai paradoxe. Nous sommes payés pour permettre aux enfants de développer leurs projets de vie, mais avec nos salaires, nous ne pouvons pas réaliser les nôtres. » Cliquer ici
  
A lire aussi 

Dernière minute

URGENT COMMUNIQUE RECTIFICATIF (SOLIDAIRES) !

LA LIBERTE D’EXPRESSION JUGÉE EN CORRECTIONNELLE à MONTPELLIER
Les avocats  viennent à l'instant  ce mardi 6 septembre à 15h de nous avertir que l'audience de jeudi 8 septembre à 14h sera finalement une "audience de consignation" (audience au terme de laquelle le président fixe le montant de la somme à consigner par le demandeur, en cas de poursuite abusive). Ce sera donc une audience où absolument rien ne va se passer, si ce n'est la communication de la date de l'audience réelle dans quelques mois.
Cette audience du 8 septembre a pour fonction unique d'éviter la prescription (3 mois) qui aurait fait tomber la procédure. En effet dans cette affaire, la consignation a déjà eu lieu…

Le rassemblement de ce 8 septembre devant le tribunal correctionnel pour soutenir Richard Abauzit et les journalistes suite à la plainte en diffamation du directeur de l’institut St Pierre de Palavas  s'annonçait important.
Il est reporté ainsi que la conférence de presse.
 

Solidaires 34 est membre à part entière de l'AG Populaire Nuit Debout de Montpellier

 

 Et aussi


Info Commission Nationale Education du NPA

Nous avons débrayé aujourd’hui (lundi 5 septembre) à Henri Wallon à Aubervilliers suite à la mise en place par la direction d’un « contrôle visuel » des sacs à l’entrée de l’établissement, je vous laisse imaginer le type de problèmes que ça pose ….
Manifestement, notre proviseur a décidé de faire un excès de zèle car la circulaire de rentrée est assez floue. Elle indique seulement une possibilité de faire des contrôles visuels sans préciser les personnes concernées, ni les circonstances lors desquelles ce dispositif peut être mis en place. Apparemment nous serions les seuls sur Aubervilliers à subir ce traitement. Qu’en est-il chez vous?

Nous nous retrouvons demain matin pour décider des suites du mouvement. 


Et encore


 

 Rappel

La loi de 2004 sur l'interdiction des signes religieux à l'école ne concerne que les élèves ! Pas les parents !

Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions. Ce devoir de neutralité concerne les agents publics, en conséquence il ne saurait s’appliquer aux parents d’élèves. […] Comme le dit si bien l’Article 3 de la Charte [de la Laïcité à l'école] (et la loi de 1905)  : « La  laïcité garantit la liberté de conscience ». Cliquer ici

La "nouvelle laïcité", identitaire et punitive, trahit la laïcité, libérale, de 1905

"Pour Vincent Valentin, et nombre de juristes, ce qui pose surtout problème, c'est le dévoiement du droit : les dérives liberticides inhérentes à cette nouvelle laïcité, et la confusion qu'elle instaure entre le public et le privé. « En étendant le principe de neutralité de l'autorité publique aux usagers eux-mêmes, on est passé d'une laïcité juridique à une laïcité culturelle, qui voudrait que le public se privatise et que le privé se publicise. L'Etat s'immisce dans des choix religieux qui devraient rester privés et les individus privés sont sommés de devenir laïques, athées. » Le juriste voit là un dangereux brouillage : désormais, ce n'est plus l'Etat qu'il faudrait séparer de la religion, mais la société elle-même, l'individu devant désormais être neutre « à l'école, autour de l'école, dans le travail, voire... dans l'espace public en général ». De façon insidieuse, la religion est en fait redevenue une affaire publique... Au risque de violer les libertés individuelles : « Tandis que la laïcité républicaine "originelle" (la laïcité de 1905) est étroitement associée aux idées de liberté et d'égalité, la nouvelle laïcité les remet en cause. »" Cliquer ici
NPA 34, NPA