Mobilisons-nous !

Vendredi 30 juin
-à partir de 18h-
Appel à Résistance 34
Réoccupation de l'Esplanade et de la Place de la Comédie.
-Montpellier
-
Ateliers débats thématiques et réflexion sur les modes d'action.
Cliquez sur l'image


dimanche 11 septembre 2016

Montpellier. Loi "Travail". 15 septembre... tout recommence...


 ... pour aller jusqu'au bout : abrogation !

 

 


 Le timing du 15 septembre à Montpellier

11h30 : départ de la manifestation, place de la Comédie

A l'arrivée de la manif à son terme tel que prévu par l'intersyndicale et après les prises de parole, nous appelons à poursuivre la manifestation jusqu’au Tribunal de Grande Instance (place Pierre Flotte) pour soutenir Cassandre, victime de la répression du mouvement social (voir communiqué ci-dessous).

N’hésitez pas à prendre des ballons de baudruche et à y inscrire vos messages de soutien : “relaxe pour Cassandre”, “Non à la répression”, “Non à la criminalisation du mouvement social”, "Danger, ballon !", etc. 

AG de luttes devant le TGI (place Pierre Flotte), pour échanger et organiser la suite du mouvement social.


Communiqué 


Solidarité avec Cassandre !

Six mois après le début des contestations contre la loi travail et son monde, les procès se poursuivent contre les manifestant-e-s.

Cassandre, interpellée lors de la première manifestation, le 9 mars pour un jet de ballon de baudruche rempli de peinture devant la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie), est convoquée pour « violences envers personnes dépositaires de l’ordre public » à la suite de plaintes de CRS.

Il s’agit d’une manipulation habile mais vaine visant à décrédibiliser et briser les actions de résistance des manifestant-e-s et militant-e-s.

Nous réaffirmons toute notre solidarité avec Cassandre et tou-te-s les inculpé-e-s du mouvement social, et appelons à nous retrouver nombreux/-euses devant le tribunal le 15 septembre, à la suite de la manifestation contre la “loi travail”, pour soutenir notre camarade et pour réaffirmer notre opposition à l’état d’urgence, à la loi "travail" et à toutes les mesures de répression qui les accompagnent !

Signataires : AG populaire / Nuit debout “contre la loi travail et son monde”, AG contre l’état d’urgence et les violences d’État.
 

 A lire aussi

Répression partout, justice nulle part

Le 31 août, la police a embarqué et placé en garde à vue deux dockers CGT du Havre, suite à la manifestation nationale… du 14 juin ! Intimidation ou volonté de tester la réaction d’une ville  en pointe dans la mobilisation du printemps ? Le gouvernement a reçu la réponse qu’il mérite : Le port a été paralysé par une grève totale jusqu’à la sortie des syndicalistes en fin de journée.

Cette solidarité, nous la manifesterons également le 25 novembre quand les deux dockers passeront devant le tribunal correctionnel de Paris, avec les Goodyear le 19 octobre à Amiens et avec les quinze d’Air France pour la « chemise arrachée » les 27 et 28 septembre.

Nous la manifesterons aussi chaque fois que des manifestantEs seront poursuiviEs par une justice revancharde qui veut réprimer les salariséEs mobiliséEs contre la loi travail, tout en masquant les violences policières de ces derniers mois.  Il faut construire une riposte large, unitaire, car la répression n’est pas un dommage collatéral de la politique antisociale, elle constitue l’un des piliers de l’offensive gouvernementale et patronale actuelle. Cliquer ici



 NPA 34, NPA