samedi 24 septembre 2016

Toulouse. Accusé BDS, levez-vous..


L'exception française : donner carte blanche aux crimes de l'Etat d'Israël en désarmant pénalement la solidarité avec les Palestiniens
Correspondance NPA 34

150 à 200 personnes, venues de toute la France, se sont rassemblées à proximité du tribunal de Toulouse pour soutenir les quatre inculpé-es lors de leur procès les confrontant aux officines sionistes, ce jeudi 22 septembre.
Il est a noter que le rassemblement a été interdit à 11h du matin le jour même de l'audience! Il s'est évidemment tenu et ce jusqu'à la sortie du tribunal des inculpés à 20h. 
Nous avons mis à profit cette longue attente sous un beau soleil, en discutant, échangeant nos expériences et en nous reboostant les uns, les unes, les autres.

 





Les quatre inculpé-es et leurs avocates sont sorti-es éreinté-es de cette longue journée, mais heureux et heureuses de notre soutien et de la qualité de la prestation de leurs avocates, qu'il faut vraiment souligner et plus déterminé-es que jamais à poursuivre la solidarité avec les Palestiniens à travers le BDS.

BDS, AFPS, Europalestine, LDH, CNT, NPA étaient présents. 
Philippe Poutou a tenu à manifester sa solidarité par sa venue : il a été présent pendant à une partie de l'audience.
Le jugement est mis en délibéré jusqu'au 14 novembre.
Relaxe pour les quatre inculpé-es!
Non à la criminalisation de BDS!
Palestine vivra, Palestine vaincra

  
 


 

  


 Geneviève (NPA 34)

Le 14 novembre on remet ça ! BDS-Palestine ou Valls-Netanyahu, il faut choisir !

 A lire aussi


Il est en train de parler aux journalistes sur la terrasse d’à côté quand il entend un soldat israélien l’interpeller en arabe d’une terrasse voisine : « Où veux-tu la recevoir ? », autrement dit : dans quelle partie de ton corps veux-tu être touché par ma balle ? Et le soldat tire. La première balle de petit calibre touche Amassi à la jambe gauche, la deuxième pénètre entre la hanche et sa cuisse gauche et la troisième lui fracasse la jambe droite. Quand il lève les mains et crie : « Assez, assez », le soldat tire une fois encore et la dernière balle transperce la main levée. Cliquer ici

 De Jérusalem, Michel Warschawski

La bonne affaire étatsunienne 

Ce qui sous-tend l’alliance stratégique pérenne entre Washington et Tel Aviv, c’est d’abord et avant tout le rôle d’Israël au Moyen-Orient et sa place dans le système de défense de l’Empire. En échange de 3,8 milliards de dollars annuels pendant dix ans et du bouclier diplomatique que Washington lui fournit, Israël protège les intérêts globaux des États-Unis dans la région… et parfois au-delà.

Finalement, tout compte fait, il s’agit d’une bonne affaire pour les États-Unis : l’État hébreu remplace une 9e flotte dans la région, qui aurait coûté beaucoup plus... De plus, s’il devait y avoir des morts, ce seraient des soldats israéliens et pas des GIs. Israël est un immense porte-avion des forces armées américaines pour une somme relativement modeste. Cliquer ici

 Et aussi


Nos dossiers international et Palestine


NPA 34, NPA