lundi 28 novembre 2016

Le NPA solidaire du peuple kurde



Vive la lutte du peuple Kurde !

Salle Guillaume de Nogaret (Pitot) pleine à craquer ce dimanche 27 novembre pour fêter le 38 ème anniversaire de la création du PKK.
Ambiance familiale et festive, enfants tout petits et plus grands jouant à l’extérieur et dans la salle, chants et danses folkloriques... Affichage politique témoignant des combats du PKK, drapeaux au portrait d’Ocalan, drapeaux aux portraits des combattantes kurdes.
Après une prise de parole d’un cadre du PKK, quelques chants et des vidéos retraçant les luttes des kurdes en Turquie, mais aussi au Rojava et Kobané ,images entrecoupées de discours d’Ocalan applaudi par l’assistance, l’heure était aux témoignages de soutien...De nombreuses organisations, associations étaient invitées. Étaient présents : la ligue des droits de l’homme, la CGA, Ensemble , le Parti de Gauche, le Parti communiste et le NPA.
Notre parole Martine est intervenue pour exprimer tout le soutien de notre organisation.
Quelques extraits de son intervention :  
« Depuis environ 40 ans, le peuple kurde est en butte à une violente répression. En ce 38 ème anniversaire de la création du PKK , nous voulons avoir une pensée particulière pour Ocalan, dirigeant du PKK emprisonné depuis 17 ans , pour les combattantes femmes du PKK avec toute la place prise au Kurdistan syrien dans la lutte contre Daesh, pour Sakine Cansiz responsable du PKK assassinée à Paris avec deux autres camarades femmes le 9 janvier 2013 à Paris au centre d’information du Kurdistan.
Le coup d’état prétexte du 15 juillet 2016 en Turquie a donné l’occasion au fasciste Erdogan d’entreprendre une vague d’arrestations, de porte paroles de dirigeants du HDP, de fonctionnaires, de militantEs d’associations, de fonctionnaires tous accusés d’être membres du PKK , organisation qualifiée de terroriste.
En tant que féministes, internationalistes et révolutionnaires nous condamnons le soutien de Hollande à ce gouvernement turc, nous demandons l’arrêt  de toute négociation avec lui, nous demandons le retrait du PKK des organisations terroristes . Nous saluons le courage des combattant-E-s kurdes  face à la répression et nous serons toujours à leurs côtés.
Pour finir j’emprunterai ces quelques mots à Selahatin Demirtas , co-président du HDP :
« Même dans les moments où vous êtes le plus pessimiste, regardez non pas le bout de vos pieds mais l’horizon, vous y verrez l’espoir assurément. Si vous ne le voyez pas, regardez-y encore une fois, regardez jusqu’à ce que l’espoir y apparaisse. »
Vive la lutte du peuple kurde
Vive le PKK !
Correspondante NPA 34