lundi 7 novembre 2016

Montpellier. Le Corum atomisé !


 Déjouons l'entre soi des lobbies nucléocrates !



Areva est en quasi-faillite et les comptes d’EDF plombés avec une dette de 37  milliards d’€…
Mais l’État soutient cette industrie moribonde… et au final, c’est un citoyen de plus en plus méfiant à l’égard d’une industrie dangereuse et agonisante qui paiera la note !
 
Pendant ce temps, “incidents” et scandales se multiplient.

Pressions et menaces sur des inspecteurs de l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) par leur propre direction, car ils mettaient en cause la sécurité sur le chantier de l'EPR.

Pièces défectueuses fabriquées par l’usine d’Areva Creusot-Forge, utilisées depuis des années dans 18 réacteurs : informations cachées et certificats falsifiés… ! L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) vient de mettre à l’arrêt ces réacteurs dangereux. La cuve de l’EPR en construction est aussi concernée.

En burn-out, les 2 inspecteurs ont dû cesser le travail.

C'est dans ce contexte que l'industrie nucléaire continue son travail de l'ombre et tient salon au Corum de Montpellier du 7 au 10 novembre.

Un cycle de conférence sur les matériaux nucléaire (NuMat2016) organisé par le lobby (CEA Commissariat à l'Énergie Atomique, AIEA - Agence internationale à l'Énergie Atomique…) s'y tiendra à l'abri des regards entre les murs épais du Corum.

Les citoyens ne sont bien sûr jamais invités dans ces débats de "spécialistes" ou l'on décide à leur place.

Ils se voient imposer depuis plus de 60 ans une industrie incontrôlable et responsable : d'une pollution quotidienne, de déchets ingérables, d'accidents catastrophiques, de victimes innombrables depuis les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki jusqu'aux accidents de Tchernobyl et Fukushima. Une industrie de la mort !

La France avec ses 58 réacteurs dont 42 (vieux et dangereux) qui ont atteint ou dépassé les 30 ans d'âge pour lesquels ils étaient conçus, fait peser des risques considérables sur l'Europe et le monde. À tel point qu'à ce jour c'est plus de 20 réacteurs qui sont à l'arrêt forcé. Et la probabilité d'un accident majeur en France est chaque jour une réalité de plus en plus inquiétante.

L'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) elle même ne l'exclut pas, et son président M. Chevet a déclaré en janvier 2016 que « le contexte en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection est préoccupant »

Mais le gouvernement français, protégeant l'industrie nucléaire avant de protéger les personnes, prépare un projet de décret qui réhausse les normes "acceptables" des niveaux d'expositions des populations en cas d'accidents ! L'attitude des pouvoirs public dont la politique est de nous préparer à vivre en zone contaminé est totalement scandaleuse.

Pendant que le lobby de l'industrie atomique sera réunit au Corum, nous nous rassemblerons pour affirmer que la seule solution, avant qu'une nouvelle catastrophe nucléaire ne survienne, c'est l'arrêt urgent du nucléaire. Civil ou militaire, il fait peser une insécurité permanente sur les populations et hypothèque la vie des générations à venir.

Soyons nombreux-es à 18 h le mardi 8 novembre, Place de la Comédie (3 grâces) à Montpellier

“Il est criminel de développer une technologie qu’on ne maîtrise pas, surtout quand elle engage les générations à venir.“ Théodore Monod


Des slogans qui ciblent au coeur...les réacteurs nucléocrates ! 

         Ni civil, ni militaire,
Arrêt, arrêt, arrêt du nucléaire !

Nucléaire partout, démocratie nulle part !

Ni EPR, ni rafistolage, le nucléaire on en veut plus.

Sur l’air de "À bas l’état policier :
À bas l’état nucléaire, à bas l’état nucléaire, à bas l’état nucléaire…"

Tout le monde déteste le nucléaire… et tout le monde déteste le nucléaire… et tout le monde déteste le nucléaire… ;o)

Irradier la terre des milliers d’années,
C’est un crime contre l’humanité !

L’uranium enrichi, enrichit les nantis et nous pourrit la vie !
Y’en a assez, assez de cette société !

Société nucléaire, société policière
Arrêt, arrêt, arrêt du nucléaire !

Risques d’accidents, déchets super polluants,
De cet héritage, on en veut pas pour nos enfants !

D’Hiroshima à Fukushima, le nucléaire tue, le nucléaire pollue.
Civil ou militaire, on en veut plus !

Sur l’air de tout est à nous :
Le nucléaire c’est la galère,
C’est totalitaire et trop cher – beaucoup trop cher !
L’arrêt sans condition, c’est la seule solution,
Ou sinon ça va péter. Ça va péter !


 Un site à consulter...



Cliquer ici 

A lire aussi



Et aussi à l'ouverture de la COP 22

Un sommet "écologique" qui ravit les partisans du nucléaire !

L'énergie nucléaire jouera un rôle dans les plans de décarbonisation de nombreux pays.

Et encore

 Curieusement, la question du nucléaire a été peu posée. Bien que tous les candidats souhaitent en sortir, nous n’avons pas eu beaucoup de chiffres : 10 ans ? 20 ans ? 30 ans ? 50 ans ? Un jour lointain ? On ne sait pas vraiment... Cliquer ici

Et encore 2

Nos dossiers   
NPA 34, NPA