Flash info Assemblée Populaire pour les luttes de Montpellier


 Samedi 4 février on se réunit, on s'organise pour que la relance des luttes soit au coeur de la séquence électorale comme l'antidote face au poison !



 Appel de l'AG Populaire pour les luttes


 Parce que nous avons été nombreuses et nombreux, d'horizons différents, à nous retrouver au sein de l'Assemblée Populaire pour lutter contre la loi travail et son monde, pour une société libre, égalitaire et démocratique.
Parce que nous nous sommes organisé-e-s suivant les principes de démocratie directe, d'autogestion et d'horizontalité.
Parce que les élections présidentielles sont la négation de nos luttes passées, actuelles et futures,
Parce qu'elles légitiment le mode de fonctionnement liberticide du régime en place,
Parce qu'elles essoufflent les luttes sociales en cherchant à canaliser leur capacité à contester l'ordre établi,
Parce qu'elles invisibilisent ou instrumentalisent à des fins politiciennes la question des inégalités économiques et sociales.

Prochaine Assemblée pour les luttes samedi 4 février à 14h
à Luttopia OO3, 2 avenue de Castelnau Montpellier.

- Info luttes
- Pour axe de travail : Ce n'est pas de président mais de société qu'il faut changer !


Texte servant de base pour la réunion AG de travail de ce samedi 4 février


  
Nos pages FB

 

Soyons nombreux et nombreuses à discuter du rôle qu'avec l'Assemblée Populaire pour les luttes nous pouvons jouer, des actions que nous pouvons mener pour que la séquence électorale ne lamine pas les potentialités de reprise nécessaire du mouvement social engagé contre la loi "travail" et son monde...

 29 janv 2017- JC

UN VASTE MOUVEMENT DE GREVES INVISIBLES
150 CONFLITS DU TRAVAIL PAR JOUR EN MOYENNE EN FRANCE RECENSES DANS LA PRESSE DURANT LA SEMAINE DU LUNDI 23 JANVIER AU VENDREDI 27 JANVIER 2017 (contre 133 l’an passé à la même époque du 25.01.2016 au 29.01.2016 et 115 conflits du travail la semaine précédente, du lundi 16 au vendredi 20 janvier 2017).
C’est un niveau historiquement élevé et même très élevé.
Du point de vue de la tendance, il y a une progression importante de la conflictualité sociale cette semaine par rapport à la semaine précédente et par rapport à la période équivalente l’an passé qui avait pourtant connu un pic à ce moment avec la forte mobilisation nationale du 26 janvier. Cliquer ici
 
Infos locales...
 
  
Le mouvement du 2 février à l'appel de la seule CGT a été plutôt bien suivi dans l'ex-Languedoc-Roussillon. 32,33% de grévistes tous collèges confondus, 65 % chez les contrôleurs, 60% chez les conducteurs.Contrôleurs, dont la présence dans tous les trains régionaux n'est plus assurée, et qui ont reconduit la grève pour vendredi.
  
  
  
Après un premier mouvement national le 14 décembre, les Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) se sont à nouveau mises en grève mercredi 1er février. Elles dénoncent des conditions de… 
 



A lire aussi




 
Dès maintenant, nous devons préparer le premier tour social. Celui qui, avant l’élection présidentielle, donnera le ton ; celui de celles et ceux qui usent réellement leur vie, qui la passent à se tuer au boulot pour des salaires de misère ; celui de notre camp social qui n’a que sa force de travail pour survivre. 
  
 Nous avons expérimenté au printemps dernier les premiers signes de convergence de lutte. Un an plus tard, montrons à tous ces profiteurs professionnels, capables de nous promettre la lune dans leur programme et de nous faire suer sang et eau quand ils sont au pouvoir, que ce n’était qu’un tour de chauffe. SalariéEs de la FNAC des Champs-Elysées à Paris, hospitalierEs de la clinique des Ormeaux à Tarbes, étudiantEs contre les fusions des universités, enseignantEs de l’éducation prioritaire, salariéEs de Pôle emploi (appelés à se mettre en grève les 6 et 7 mars) ou bien encore les personnels de la santé (appelés eux aussi à la grève le 7 mars)... Maintenant c’est touTEs ensemble qu’il faut y aller, reprenons la rue ! C’est ce message que Philippe Poutou, candidat du NPA à l’élection présidentielle, portera durant toute la campagne. Cliquer ici


 A suivre sur l'agenda montpelliérain
 

 
 - Je dois tout au peuple
- Alors rends-le lui
NPA 34, NPA