Philippe Poutou, une entrée en campagne sur les chapeaux de roue...


L'ouvrier candidat pour que nous prenions tous/toutes ensemble nos affaires en main !


  Pour la première fois, c’est en candidat parrainé que Philippe Poutou s’est présenté devant ses militants. Avec 573 paraphes en sa faveur, il pourra participer au premier tour de l’élection présidentielle. Et c’est avec un enthousiasme nouveau qu’il a été accueilli jeudi soir par le public de la salle Jean-Baptiste Clément de Saint-Ouen. 

Et pourtant, sa campagne aurait pu prendre fin vendredi 18, date limite de dépôt des parrainages. Cette fois-ci plus encore que d’habitude, le Nouveau Parti anticapitaliste a dû batailler pour obtenir l’appui des 500 élus requis. « On a été inquiets jusqu’au bout, raconte Jean-Marc Bourquin, membre de l’équipe de campagne. Mais on a finalement reçu 65 parrainages au cours des derniers jours. Je pense que certains maires ont fini par nous aider en voyant qu’on risquait de ne pas passer le cap. »
Ce cap, le candidat du NPA l’a finalement passé et c’est sous les acclamations d’une salle comble qu’il monte à la tribune. « Poutou ! Poutou ! Pour tout renverser ! », scande un groupe d’étudiantes au fond de la salle. L’organisation avait prévu quelque deux cents places assises mais elles ne seront pas suffisantes. Cliquer ici

 La conférence de presse d'avant meeting

"Il ne faut plus chercher de raccourcis politiques"...ils mènent à une impasse !


 Ah bon, il faudrait commenter ?
 (cliquer sur les images pour les agrandir)





°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Les autres de la campagne, les professionnels de la politique

Aujourd'hui Emmanuel Macron, "le banquier qui a galéré..."




Heureusement pour Fillon, il lui reste les Balkany (cliquer ici) !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Eh oui, antiélectoraliste !


  
 
 A lire aussi


Notre dossierNPA


 
NPA 34, NPA