Estimation : Macron élu par 18,6% des inscrits...



 Et qu'est-ce qu'elle dit la rue ?

Page actualisée tout au long de la soirée

8 mai : résultats définitifs à lire ci-dessous

A lire ci-dessous également : Montpellier. Au soir de l'élection, prêt.e.s à riposter contre les attaques à venir


Selon la dernière estimation d’Ipsos/Sopra Steria à 17h ce dimanche 07 mai, l’abstention au second tour serait de 26% des inscrits, soit 12,2 millions de Français.

Le nombre de suffrages exprimés s’élèverait donc à 34,8 millions.

Si on se fie aux dernières estimations de l’ultime enquête d’Ipsos/Sopra Steria du vendredi 05 mai, les intentions de vote pour Emmanuel Macron seraient de 63%, soit 21,9 millions de voix. Cliquer ici




Serge Quadruppani (sur FB): Bon, alors, les antifascistes, vous pouvez ranger les fusils de pépé, selon le canal belge, ce ne sera pas encore pour cette fois, l'ordure nazie ne prendra pas l'Elysée, avec Macron à 60%. Moi aussi, je me réjouis, mon parti (celui de l'abstention) a battu un record historique. Bon, c'est selon la Libre Belgique qui ose nous donner des conseils avec un éditorial incitant la France au redressement et à l'apaisement (venant des Belges, ah ah, ça fait rire comme toujours), alors méfiance quand même, si vous voulez vous pouvez trembler encore jusqu'au coeur de la nuit. Cela dit, tous dans la rue dès demain contre l'horreur ultralibérale triomphante, j'espère que vous aurez garder un peu de votre humeur ardente, chers antifa qui ont voté Macron le coeur saignant. 

Et demain, on manifeste contre les interdictions de manifester et les arrêtés préfectoraux portant "interdiction de séjour" sur les zones de manif (voir le dernier message de l'ami Alain Pojolat.)

Les résultats définitifs



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C'est dans la rue que ça se passe

Montpellier. Au soir de l'élection, prêt.e.s à riposter contre les attaques à venir


Un rassemblement avait lieu ce soir à Montpellier pour montrer dès à présent au président élu que ses politiques de casse du droit du travail ne passeront pas comme des lettres à la poste.


Dom Thomas et Anne pour le NPA 34

Ce dimanche à 19h, peu avant l'annonce des résultats du second tour, environ 150 personnes se sont retrouvées sur la place de la Comédie, à Montpellier, en réponse aux appels convergents du NPA, de l'AG contre l'état d'urgence, du Royal Occupé et du Barricade. Convaincus que quel que soit le résultat du vote, les grands perdants de ces élections seront, comme toujours, les travailleurs, les classes populaires et la jeunesse, les participants étaient venus afficher leur volonté de préparer les luttes contre les attaques à venir, annoncées clairement par le nouveau banquier-président. A l'annonce des estimations de 20h, les sifflets n'ont pas manqué.  

On relèvera que ce sont des militant-es de Nuit Debout, de BDS, du squat de Luttopia, de la CGA, du NPA et beaucoup de jeunes qui se sont retrouvé-es dans cette riposte immédiate à des résultats électoraux qui ne donnent aucune légitimité politique au "vainqueur" ! A l'AG qui s'est tenue, le NPA a rappelé la nécessité que se mette en place rapidement un "front de résistance large", qu'on ait voté Poutou, Arthaud, Mélenchon ou qu'on se soit abstenu-es. Une nouvelle AG se tiendra demain au Royal occupé à 18h  puis samedi prochain (heure à préciser).

A l'occasion de l'élection, le NPA34 propose deux rendez-vous à celles et ceux qui veulent discuter :

  • mercredi 10 mai à 19h au local (32bis rue du Faubourg Boutonnet) : réunion ouverte sur les résultats des élections et leurs suites
  • samedi 13 mai à 10h au local (32bis rue du Faubourg Boutonnet) : café-croissants sur le projet du NPA, ses analyses politiques et ce qu'il porte.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Estimation/résultats, analyses, réactions... en cours de soirée


Déclaration de Philippe Poutou. Il faut nous préparer à mener de nouvelles batailles, nous unir pour préparer la résistance face au rouleau compresseur d’un Macron qui déclare vouloir gouverner par ordonnances pour imposer son programme antisocial. Une période de combat est devant nous, et nous devons organiser le « tous ensemble », les mobilisations tous azimuts, pour inverser le rapport de forces, construire un front pour défendre dans l’unité nos droits sociaux et démocratiques. Cliquer ici
 
69 militantEs se sont vuEs notifier aujourd’hui, l’interdiction de participer à une manifestation demain 8 mai. Cette manifestation est appelée par un regroupement de syndicats et d’associations qui avaient déjà manifesté le 22 avril pour affirmer que « SalariéEs du privé comme du public, chômeur-ses, précaires, étudiantEs, toute la jeunesse, retraitéEs, smicardEs, sans-papiers, sans-logis, qui survivons avec le RSA, habitantsEs de villes, des villages et des banlieues… dès le lendemain du second tour, nous serons dans la rue ! ». Cliquer ici

-------------------------------

L'élection d'Emmanuel Macron se sera faite dans un contexte inédit. Selon les résultats disponibles à 20 heures ce dimanche 7 mai, environ 12% des électeurs ont choisi de voter blanc ou nul au second tour de l'élection présidentielle 2017. […] 

Le taux de votes blancs et nuls a bondi depuis le premier tour du 23 avril, où les bulletins blancs n'avaient représenté que 1,78% des suffrages et les nuls 0,77%, soit un total juste sous la barre du million. Ce score a donc été plus que quadruplé en quinze jours. 

Avec l'abstention, le "ni-ni" fait un bond de 4,5 millions 

Sur le plan de l'abstention, le bilan de ce scrutin n'est guère enthousiasmant : avec au moins 25% selon les premiers chiffres disponibles, la cuvée 2017 est loin devant les 20,29% du second tour de 2002 ou des 20,3% de 1995. En 2007, l'abstention n'avait été que de 16,03% au second tour.

Au total, donc, plus de 16 millions d'électeurs n'ont donc pas voulu trancher, ce dimanche, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le 23 avril, le total des abstentionnistes, blancs et nuls s'était établi à 11,5 millions. Soit un bond de 4,5 millions ! Cliquer ici

 Ils n’ont pas voulu choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Environ 12 % des votants ont déposé un bulletin blanc ou nul dans l’urne, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et Le Monde (8,8 % des électeurs inscrits). Un phénomène record qui s’ajoute à l’abstention, elle aussi élevée (environ 25,3 % des inscrits). Cliquer ici


Alors que les résultats de 1 487 communes (sur 1 539) ont été enregistrés dans les cinq départements de l'ex-Languedoc-Roussillon, Emmanuel Macron obtient 54,36 % devant Marine Le Pen (45,64 %). Les résultats restent donc beaucoup plus serrés qu'au niveau national. Le taux de participation est de 77,61 %. L'abstention est très élevée (22,39 %) ainsi que les votes blancs (7,49 %) et les votes nuls (2,89 %).  Pour l'ensemble de l'Occitanie, l'écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen est en revanche plus important. A 22 h, sur 98,08 % des communes (soit 4 455 sur 4 542), le candidat d'En Marche obtient 60,51 % des voix contre 39,49 % pour la candidate frontiste. Prochain point à minuit. Cliquer ici






En vue des législatives : « Une autre majorité est possible » (Mélenchon)

Au soir du second tour : Le pire a été évité, construisons maintenant une gauche debout ! (Ensemble)
.............................

Avant l'estimation du 20h 



Front social : liste des organisations membres de la coordination "Front social"

Tout ne fait que commencer... Mais cela dépend de nous...

  NPA 34, NPA