Hérault. La République exemplaire de Macron...


 ... sait prendre des vacances !

Question : un homme de terrain (tellement qu'il en est très fatigué) qui sèche l'Assemblée nationale, pourquoi faut-il qu'il soit député ?

 

Commentaire de l'humoriste Guillaume Meurice (tenant chronique sur France Inter) qui poste cette image


Précision


En fait, si l'on observe le document qui ouvre cette page, les absences de Patrick Vignal couvrent le début du mois mais, qui sait, il pourrait bien, au vu de ce qu'il a montré dans la précédente assemblée (voir ci-dessous), être parti pour les faire durer jusqu'au 31 ! Reste qu'à la lecture du calendrier des sessions parlementaires de l'ère Macron, lesdites absences reviennent à avoir fait l'impasse rien moins que sur une session ... extraordinaire centrée sur la "déclaration de politique générale" par laquelle le président de la République et le gouvernement posent solennellement  les grandes lignes de leur orientation programmatique. Pas à dire il fait fort le Vignal !

Le calendrier de l'Assemblée Nationale qui n'a pas troublé les vacances du parlementaire transfuge (du PS à LREM) ...

La session extraordinaire se tiendra à partir du 1er juillet «sur convocation du président de la République, à la demande du Premier ministre». Cette session a un ordre du jour limité, précisé dans le décret de convocation. En revanche, aucune date limite n'est indiquée. Traditionnellement, la session extraordinaire se termine à la fin de la première semaine d'août, voire le 18 août. Mais elle pourrait, en cas de besoin, être prolongée.

[…]  DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE. C'est l'acte fondateur, à la fois de la législature et de l'action gouvernementale. Elle aura lieu le 4 juillet (le 5, vraisemblablement, pour le Sénat). Une séance solennelle pendant laquelle le chef du gouvernement présentera sa déclaration de politique générale, son «programme». Lire ici


 Un récidiviste : dans la précédente législature " PV a fait partie des 60 députés les moins présents a l'Assemblée nationale (en comptant les députés ayant été absents pour prendre des postes ministériels)" (note Wikipedia)

Note  NPA 34


Il n'est pas dans notre intention que ces lignes sur Patrick Vignal en appellent à un respect des règles parlementaires avec lesquelles celui-ci, fraîchement élu, prend bien des libertés. Nous ne croyons en effet nullement que l'Assemblée nationale soit un lieu de démocratie, elle en est même l'exact contraire tant par les mécanismes électoraux qui la font être comme par ce qu'elle montre être son essence de productrice de politiques antipopulaires de "gauche" comme de "droite" ! La preuve par l'abstention massive de la dernière législative qui labellise l'actuelle fournée parlementaire comme une structure croupion, inféodée au Président de la République, sans aucune légitimité populaire. Voilà pourquoi nous nous contentons seulement de souligner la logique de vérité, en l'occurrence vacancière, de Patrick Vignal : elle se paye ouvertement la tête du bon peuple qu'il prétend représenter et à qui il n'a aucun compte à rendre ! Qu'il soit dit que ce n'est pas nous qui tirerons Patrick V de sa sieste de bord d'étang (voir ci-après)...


 (Plus d'info sur l'arlésienne de l'Assemblée nationale en fin de page)

Vignal prend ses vacances, rassurons-nous, il en reste assez pour légiférer exemplairement...

Et justement c'est l'occasion de voir un autre profil macronien, tendance Nadine Morano : APL : le gros dérapage de la députée En Marche Claire O'Petit ...

Ses antécédents


ISF, APL...Et on ne vous parle de la loi "travail" 2 ni de l'état d'urgence dont on voudrait qu'il passe dans le droit commun...

---------------------

Pour bien comprendre



Problème (sic), l'effet esbroufe semble s'épuiser : l'été dégagerait-il le terrain pour notre offensive de rentrée ?

 La cote d'amour du président de la République tombe à 54% de satisfaits, selon un sondage Ifop pour "Le JDD". Il s'agit d'une chute record depuis Jacques Chirac.
 
--------------------

Patrick Vignal, le roi de la nage en eaux troubles
ou l'art de promener Macron en barque pour mener en bateau les électeurs

« il est un peu comme l’anguille »  (... son directeur de campagne ! Lire ici)

 

Le rapprochement avec Emmanuel Macron date de l’année dernière, ou plus précisément du 27 mai 2016, lorsque celui qui n’était encore qu’un ministre du gouvernement Valls s’offrait en compagnie de Patrick Vignal et du préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel, manifestement consterné, une petite sortie en barque sur l’étang de l’Or… Une parenthèse bucolique (inscrite à l’agenda du ministre !) alors en déplacement dans l’Hérault pour visiter notamment l’École du numérique de Lunel. 



Du pain bénit pour Vignal, qui en roi de la communication politique balançait alors à coups de tweets (une quinzaine) les images soignées de cette séquence communication inédite. « C’est à ce moment-là qu’Emmanuel Macron m’a demandé de travailler avec lui », nous confie aujourd’hui Patrick Vignal, qui dit avoir, à partir de là, commencé à y réfléchir. Cliquer ici

Photos mises en ligne par NPA 34
 
En eaux troubles, on vous dit


En arrière-plan la macronie 34 en ordre de bataille (de chiffonniers) pour les investitures de la législative

Vignal : « Je ne m’occupe pas du cul des autres ! »
 

A lire aussi

Pour un mouvement social qui rappelle la rue au bon souvenir de cette bande de dangereux guignols !


Patrick Vignal, un parmi tant d'autres...

 NPA 34, NPA