Montpellier. Des actions pour le désarmement nucléaire


Bombe antinucléaire à la plage et en centre ville !

 Correspondance NPA 34

Du 6 au 9 août, ont eu lieu pour la deuxième année à Montpellier et comme dans d'autres villes en France et dans le monde, quatre jours d'action et de jeûne pour le désarmement  nucléaire. Une dizaine de militants-jeûneurs, logés à la CIMADE,  ont tenu un stand pendant les quatre jours sur l'Esplanade proposant de l'information aux promeneurs et touristes, nombreux au centre ville, et ont enchaîné les actions. Ils ont également investi le hall de la mairie de Montpellier pour réclamer un rendez vous avec le maire Philippe Saurel, suite à l'absence de réponse à plusieurs demandes de rendez vous par courrier. Après une heure "d'occupation", les militants ont du se contenter d'un rendez vous avec le directeur de cabinet du maire.


Lors de la cérémonie d'ouverture dimanche 6 au matin,  les lectures de textes ont été accompagnées  par le percussionniste Jean-Pierre Jullian.

Le dimanche après midi, les agences des banques qui financent l'arme nucléaire (BNP Paribas, Crédit Agricole, Axa, Société Générale, Natixis) se sont retrouvées marquées de pochoirs de peinture (à l'eau). Certains passants approuvent, disent qu'ils ne savaient pas. Un jeune annonce: "ah ben je vais changer de banque".


Les militants ont par ailleurs fait sensation le lundi à la plage du Petit Travers avec un énorme ballon en forme d'ogive portant les mots "abolition des armes nucléaires", support à des distribution de tracts. Le même ballon est apparu le lendemain place de la Comédie, avant la conférence du général à la retraite Francis Lenne. La projection du film "Miracle mile" au cinéma Utopia a ouvert à un débat en présence du général.

Anne pour le NPA 34 





 
Lecture estivale pour invitation à action vitale !


 Cliquer ici (plus que quelques jours pour voir cette vidéo)




Un nouveau coup d'épée dans l'eau ? 


A lire aussi





 De l'actualité du combat pour le désarmement nucléaire

Que M. Donald Trump ait choisi le jour anniversaire du bombardement nucléaire d’Hiroshima et Nagasaki pour promettre « le feu et la fureur, comme le monde ne l’a jamais vu jusqu’ici », témoigne, si besoin est, de l’arrogance et de l’inconscience du président américain. De l’autre coté, l’ire et l’irresponsabilité du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, tiennent le monde en haleine. Le pire n’est jamais sûr mais l’escalade verbale peut dégénérer en affrontement meurtrier à la faveur (si l’on peut dire) de n’importe quel incident. Les menaces et la propagande n’ont jamais conduit à la paix. Mieux vaudrait négocier en partant de la réalité. Cliquer ici



Pour élargir la focale sur les dangers militaristes...


 NPA 34, NPA