À la Une...


Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA

Le 19 octobre à Montpellier


Pas vraiment à la hauteur !



Rassemblement ce jeudi 19 octobre devant la gare à Montpellier répondant à l'appel national de la CGT, auquel s'était joint Solidaires 34.
150 à 200 personnes, on ne peut pas dire que la mobilisation ait été à la hauteur de l'enjeu que constitue la lutte contre la Loi Travail XXL.
Certes, la pluie était au rendez-vous, qui a dû limiter le nombre de participant-es.  Mais ça ne suffit pas à expliquer cette faible participation. Certes, l'appel n'était pas intersyndical... mais ça ne suffit pas non plus.
Les journées de mobilisation de septembre et octobre montrent qu’il est possible de nous battre massivement contre ce gouvernement. Comme le déclare l'Union Départementale CGT des Bouches du Rhône dans un courrier adressé à la direction confédérale: "Les victoires récentes obtenues par les Fédérations Transports et Ports et Docks illustrent parfaitement les possibilités qui sont devant nous. Elles constituent un formidable encouragement pour nous tous et le monde du travail"
Au-delà de la recherche d'une recette miraculeuse, il y a une démarche nécessaire, qui ne peut se limiter à la recherche d'une unité intersyndicale qui risque de se faire au rabais. Citons encore une fois le texte de l'UD 13 CGT: "L'unité des appareils ne sera jamais rien d'autre que la conséquence de l'unité des travailleurs dans les sites et services, le 12 et le 21 septembre le prouvent".
De la loi travail XXL au renforcement de l'arsenal répressif, du tout nucléaire à la destruction des services publics, du soutien à l'état central espagnol aux interventions militaires, de la destruction du Code du Travail aux attaques contre les fonctionnaires il y a matière à des mobilisations communes. 
C'est à la rencontre de toutes ces résistances qu'il faut œuvrer.
Nous avons besoin d’un plan d’action unitaire, associant syndicats, associations et partis, pour la construction d’un mouvement d’ensemble contre la politique de Macron. Nous avons besoin aussi de retrouver des cadres de convergence unitaires et démocratiques, à l'image de ce qui avait été ébauché lors des mobilisations "Nuit Debout".
Claude, correspondant NPA34