À la Une

Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA

Migrants. Accueillir ?





Cliquez pour agrandir
SAMEDI 16 DÉCEMBRE.
Toutes et tous à Menton !
Liberté pour tou-te-s et solidarité avec les migrant-e-s :
Ouvrez les frontières !
À l'appel du COLLECTIF SOLIDARITE MIGRANTS 06, de LA ROYA CITOYENNE, de LA COORDINATION SANS PAPIERS 75, et DE LA COALITION INTERNATIONALE DES SANS PAPIERS et MIGRANT-E-S
Depuis Montpellier, un car est organisé :
départ entre 7h et 8h de Montpellier pour arriver vers 12h30-13h30 à Menton manifestation à 14h-15h
retour à 18h30 pour une arrivée à minuit

# Coût de la place pour le bus plein: 30 euros
# Pour celles et ceux qui sont justes financièrement, on propose la place à 15 euros.
# Avec un appel à soutien financier individuel de la part de celles et ceux qui veulent participer mais qui ne pourront pas venir.
Contact mail pour réservation: bus.montpellier@gmail.com

Vous appelez ça accueillir ?

Lisez les 2 textes qui suivent la lettre des migrant-es. Ils se passent de commentaires La seule volonté de l'état français concernant les migrants, c'est d'expulser le plus rapidement possible celles et ceux qui ont fui la guerre et la misère.
Ce n'est pas pour autant que ceux-ci baissent les bras. Ceux du PRADHA de Villeneuve-les-Maguelone ont rédigé un cahier de doléance dont vous pourrez lire la première ébauche ci-dessous.

Les migrant-es s'organisent, se mobilisent.
À nous de leur apporter tout notre soutien, notre solidarité.

Cette lettre une fois finalisée sera remise officiellement
le lundi 18 décembre à la préfecture,
à l'issue d'un rassemblement appelé à 17h.
par une délégation des organisations et personnalités signataires de l'appel que vous trouverez en fin d'article.
Peuples de France, Monsieur le Préfet,
Nous venons très révérencieusement auprès de votre auguste personne pour vous direnos peines concernant la demande d'asile.
Nous avons choisi la France, pays des droits de l'homme.
Nous avons quitté des pays en plein chaos.
Nous avons bravé le désert avec toutes ses atrocités.
Nous avons risqué nos vies à travers la Méditerranée.
Nous avons traversé les montagnes dans la peur et le froid.
On nous a parqués derrière des barbelés, entassés dans des camps comme descriminels, et pour finir, forcés par la violence, les contraintes et les menaces, à laisser nos empreintes dans des pays où nous ne voulons pas vivre.
Dans ces pays où nous sommes rejetés, sans soins, sans logement, sans nourriture, enproie au racisme, notre condition est indigne d'une existence humaine, en particulier en Italie où nous sommes arrivés nombreux et où nous sommes à la rue.
Aujourd'hui, avec la procédure Dublin, le gouvernement français a mis en place des méthodes pour mettre des pierres dans nos chaussures, et favoriser les expulsions.
Dublin, pour nous, c'est un virus qui nous mange le cerveau.
Nous demandons la levée de la procédure Dublin pour toutes et tous.
Nous demandons la levée de l'assignation à résidence, menace permanente au-dessusde nos têtes.
Nous demandons l'annulation des dispositifs PRAHDA, établissements dans lesquelsrien n'est facile : pas d'apprentissage de la langue, pas de moyens d'intégration, difficulté pour accéder aux soins, courriers filtrés retardant les recours possibles.
Nous voulons que cesse ce calvaire.
Nous demandons qu'on arrête d'expulser de force nos camarades.
Nous demandons à être écouté-e-s, qu'on nous ouvre les portes de l'avenir avecl'accès à l'éducation, la formation professionnelle pour toutes et tous.
Qu'on nous donne enfin l'asile !
Des réfugiés fatigués d'un voyage plein de dangers.
STOP DUBLIN ! STOP EXPULSION !




Communiqué du Collectif Migrants Bienvenue 34





Lettre de soutien aux migrant-es mobilisé-es

STOP DUBLIN ! STOP EXPULSION !
Contre la procédure Dublin et pour le droit de voir sa demande d’asile étudiée

Partout en France et en Europe des citoyens, des mouvements se dressent pour dénoncer une politique migratoire inacceptable. La massification des procédures Dublin rend la situation des exilés catastrophique. L'accès aux droits devient un parcours de combattant. Les accompagnements et suivis individuels, quand ils existent, permettent des recours argumentés mais ils aboutissent la plupart du temps à des impasses juridiques. Les préfectures n'hésitent pas à violer la loi, et les tribunaux suivent la plupart du temps. Les procédures Dublin engendrent des mises en situation irrégulière, notamment lors des renvois vers Italie où les demandes d’asile sont très rarement traitées et où les politiques européennes montrent leur totale absurditéet leur déficit de solidarité.

A Montpellier, comme à Marseille, à Menton et ailleurs, les personnes migrantes, soutenues par leurs amis, commencent à s'organiser et à relever la tête contre les procédures Dublin et les expulsions massives. Elles ont rédigé une lettre à destination du préfet de l’Hérault et de la population, dans laquelle ils dénoncent lesatteintes à leur dignité.

Nous, signataires de ce texte, soutenons les personnes migrantes dans leur démarche et tenons à réaffirmer notre opposition à une politique migratoire criminelle.

Nous sollicitons une audience auprès de monsieur le préfet de l’Hérault le 18 décembre 2017, à 18h, journée internationale des migrants et du lancement en France des États généraux pour un changement de politique migratoire et appelons à une large mobilisation ce jour là, etchaque fois que nécessaire.

Liste des premiers signataires (collectifs, Associations, organisations syndicales et politiques).
Association des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture 34 – Coordination des Groupes Anarchistes 34 –Ensemble ! 34 – Réseau Éducation Sans Frontière 34 – Nouveau Parti Anticapitaliste 34