À la Une

Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA

Montpellier antifasciste.





Un contre-rassemblement réussi
face à la Ligue du Midi

Suite à l’attaque de la Ligue du Midi contre l’association RAIH (qui assure le suivi de l'aide aux mineurs migrants isolés) en juin dernier, plusieurs plaintes avaient été déposées, notamment à l’encontre des Roudier père et fils (pour des propos clairement racistes et des actes de vandalisme évidents illustrés par une vidéo qu’ils ont eux même montée et diffusée). Malgré cette dimension clairement raciste et assumée, c'est uniquement les actes liés au saccage des locaux de l’association qui ont été retenus par la "Justice".

Un contre rassemblement avait été organisé à l’appel de nombreuses organisations auxquelles le NPA 34 s’est joint pour affirmer que 

non, Montpellier n’est pas fasciste !

Malgré un dispositif policier important qui a eu pour rôle essentiel de diviser le contre-rassemblement en empêchant une partie des manifestants de rejoindre les autres devant les grilles du TGI, il y avait plus d’une centaine de personne présentes, ayant déployé bannières et entonné des chants et slogans antifascistes tels que "Et elle est ou ? Et elle est ou ? la Ligue du Midi ? ...en PLS  (ndlr : Position Latérale de Sécurité) pas loin d’ici !" et aussi "Siamo tutti antifascisti". Les CRS et gendarmes - particulièrement visibles et nombreux - étaient aussi visés à travers la chanson d'Utge Royo "Allez lez gars, Allez les gars, combien on vous paye pour faire ça ?" et autres chants plus directs.
En ce qui concerne le procès, l'avocat a réclamé une peine de deux mois ferme aménageable pour le fils et prison avec sursis pour le père. Jugement définitif attendu pour le 12 Décembre. 

Une justice à deux vitesses,
selon que vous serez migrant 
ou activiste fascisant !

Les Roudier et leur tribu ont fini par sortir du tribunal, sous les huées antifascistes.

Correspondants NPA 34