À la Une

Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA

22 mars... "On est tous le cheminot de quelqu'un" (Olivier B.)


Macron, il est tout pour les patrons !
Soyons tous/toutes mobilisé-es !

 Une réunion unitaire s’est tenue dans les locaux du NPA la semaine dernière. Elle a aboutit à un appel unitaire large, d’une grande partie des organisations politique du mouvement ouvrier, en soutien aux mobilisations à la SNCF et dans les services publics. Une conférence de presse se tiendra également jeudi. […]

Face à ce gouvernement, qui veut parachever la transformation d’un service public censé être guidé par l’intérêt général en une entreprise du CAC 40, , les cheminots et les cheminotes ne sont comptables de rien. Pas plus que les étudiant.es qui perdent une partie de leurs APL, les retraité.es qui voient la CSG augmenter, les personnels de soins, les enseignant.es, les chômeurs.ses ou l'ensemble des fonctionnaires. Pas plus que les migrant.es qui subissent une politique indigne.
Macron et Philippe veulent en faire des bouc-émissaire  ? Nous affirmons collectivement qu’ils et elles sont les victimes des politiques libérales menées depuis tant d’années, qui expliquent la montée de l'extrême droite partout en Europe.

Ils nous veulent désunis ? Nous répondons que nous serons dans la rue le 22 mars pour défendre l’accès au service public, à commencer par le ferroviaire, les cheminot-e-s, mais aussi l’ensemble des fonctionnaires et l’intérêt des usager-e-s. 

Alternative Libertaire (AL) ; EELV ; Ensemble ; Gauche Démocratique et sociale (GDS) ;  Géneration.s, ; Groupe Parlementaire FI ; NPA ; Nouvelle Donne ; PCF ;  PCOF ; Parti de Gauche (PG) ; République et socialisme. Cliquer ici

Cliquer ici

De l'étonnement d'Aristote,  au IVe siècle avant J.-C., à notre accablement aujourd'hui... 

Depuis la remise du rapport Spinetta et de la «réforme» annoncée de la SNCF, les partisans de ce projet ont sans cesse souligné sa «modernité», opposée aux «privilèges» et aux «archaïsmes» de toutes sortes, renouant ainsi avec un des thèmes fondamentaux du discours néolibéral contemporain. Un détour par la Grèce offre la possibilité de déconstruire la politique enfouie de ce topos libéral.

Tiré de Détour politique par la Grèce. La SNCF, le moderne et l'ancien (Dimitris Fasfalis)

Jeudi, y'a pas de télé...



Cliquer ici

 
 Cliquer ici