À la Une...


Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA

Mobilisation sociale. Il n'y a pas de "26 mais..." qui tienne. C'est 26 mai, un point c'est tout !

 

Objectif : marée (populaire) haute pour avis de tempête force 12 !


 
Cette « Marée populaire » est à l’évidence une manifestation contre Macron et les divers aspects de sa politique. Certes, nous le savons bien, la seule journée du 26, quand bien même elle serait une réussite, ne suffira pas à faire céder le gouvernement dont le mépris et l’arrogance se confirment semaine après semaine. Mais nous avons besoin d’un succès, d’une démonstration de notre force, de notre nombre, de notre unité. De ce point de vue, cette échéance, si elle ne remplace pas la mobilisation de chacun des secteurs, la grève, l’auto-organisation, ne s’y oppose pas et, bien au contraire, ne peut que les renforcer. 

Il est donc décisif que les secteurs mobilisés, leurs revendications, leurs luttes, soient au cœur de la préparation et de l’animation du 26. Les formes retenues doivent permettre cette visibilité, ces échanges, cette convergence concrète. C’est aussi un moyen de contrecarrer l’émiettement, voire l’isolement des luttes. Tout particulièrement, elle doit permettre de revivifier tous les cadres militants de soutien aux cheminotEs… Car l’issue du combat contre la privatisation de la SNCF reste décisive pour le rapport de force global entre les exploitéEs et les oppriméEs d’une part, et le gouvernement et le patronat de l’autre. Cliquer ici

 

 

Reportage photo de la manif de Montpellier (NPA 34)


 




 






 Anne (NPA 34)
 


A lire aussi