Montpellier Las Rebes.Adresse à Saurel

La mobilisation se poursuit.
Soirée de soutien jeudi dernier à La Mauvaise Réputation, pendant que la ZAD continue et que la solidarité se développe. Dans les 2 sens, d'ailleurs, puisque c'est justement à Las Rebes que la police a dû se rendre pour confisquer les chars prévus pour le Carnaval (voir Montpellier. Samedi politique et festif...), cependant que l'AG populaire décidait de prêter une attention particulière à la défense de la ZAD.
Dans le même temps, les organisations politiques s'adressent à Philippe Saurel.
Voici le texte qu'ont adressé Ensemble !, Europe Ecologie Les Verts, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le Parti de Gauche, le Parti communiste Français à Monsieur Philippe Saurel , maire de Montpellier, président d'ACM (Office Public de l'Habitat de Montpellier Méditerranée).

Monsieur le Maire, Monsieur le Président,

Le choix qui a été fait dans le passé, de construire 3 bâtiments sur le parc de la colline Las Rebes, a constitué une erreur.
En effet, dans ce quartier populaire Las Rebes / Cévennes, composé principalement de logements sociaux ( sur 800 logements existants, 523 sont des logements sociaux) le Parc de la colline est un merveilleux espace naturel. Poumon vert d'un hectare où jouent les enfants, s'y promènent les habitants qui ont pleinement investi l’endroit en commençant à l'aménager.
Pourquoi vouloir construire 3 immeubles supplémentaires et ajouter ainsi 63 logements sociaux sur cette zone ?

Vous dites qu'il manque des logements sociaux à Montpellier ? Certes, mais c
e ne sont pas 63 logements bétonnant un espace vert qui vont absorber les 20.000 demandes de logements sociaux à Montpellier. Il faut favoriser la mixité sociale au lieu d'aggraver la ghettoïsation du quartier et priver les habitant-es d'un lieu de détente.

Vous vous réclamez de la citoyenneté et du dialogue. Nous vous demandons de rencontrer les associations du quartier qui se battent depuis plus d'un an ainsi que le Collectif de défense de la colline de Las Rébès–Quartier des Cévennes. Hérissons- nous contre le béton! qui occupe désormais le parc avec sérieux et responsabilité.

Ecoutez leurs arguments, proposez un moratoire et l'arrêt des travaux le temps d'un nouvel examen de ce dossier.
En espérant que le bon sens et l'intérêt de vos administrés prévaudront sur une obstination qui serait dommageable pour tous.

Veuillez recevoir Monsieur Le Maire, nos salutations citoyennes.
npa 34